peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

ituée au carrefour de plusieurs régions sur des axes de communication variés qui tous convergent là ( voie maritime, voies routière puis voie ferrée ), la place de Peyrehorade a de tous temps représenté un centre d'échanges et de commerce. Les pays qui se retrouvent ici ont chacun leur spécificité, leur production et aussi leurs besoins. Ils se retrouvent à Peyrehorade pour y échanger et y troquer les uns et les autres. Cela donne naissance très tôt dans l'histoire, à un marché florissant qui se perpétue jusqu'à aujourd'hui.

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

 

L’origine des marchés est fort ancienne. Elle remonte aussi loin que le besoin des hommes à vivre en société. La proximité d’un cours d’eau - voie facile de communication - est un puissant argument pour des échanges. Les Romains l’avaient bien perçu. N’avaient-ils pas bâti leurs villæ à proximité des Gaves ? Entre Sorde et Pardies, presque à égale distance d’une anse abritée - où naîtra plus tard Peyrehorade — on débarque et on embarque aisément toutes espèces de marchandises. L’embryon de port entraîne les débuts du commerce.

 L’origine des marchés est fort ancienne. Elle remonte aussi loin que le besoin des hommes à vivre en société. La proximité d’un cours d’eau - voie facile de communication - est un puissant argument pour des échanges. Les Romains l’avaient bien perçu. N’avaient-ils pas bâti leurs villæ à proximité des Gaves ? Entre Sorde et Pardies, presque à égale distance d’une anse abritée - où naîtra plus tard Peyrehorade — on débarque et on embarque aisément toutes espèces de marchandises. L’embryon de port entraîne les débuts du commerce.

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway


LES HALLES
Mais où entreposer l
es animaux vivants, les grains, l'huile, les étoffes et les produits "d'importation" qui convergent ici ? La configuration de la ville de Peyrehorade, qui s’étire entre le coteau et la rivière, ne laise pas grand choix. La place “Daré la Viele” [derrière la ville], centrale, est idéale, à l’abri des crues, proche de l’axe principal de circulation.

Les premiers marchés se tiennent en plein air jusqu’à ce que les vicomtes érigent un halle, qui groupe les marchandises, à l’abri des sautes d’humeur de dame nature. C’est au XIIIe siècle que l’on voit le développement des marchés, et par conséquent des halles, lié au progrès de l’agriculture et à la croissance de la ville. À quoi ressemblait cette toute première construction ? Sans doute, à celles que certaines cités médiévales ont conservées. Nous savons seulement qu’elle était tout proche de la maison de “La Salle” ( salle vicomtale ), premier séjour des Aspremont intra muros, elle-même accolée à la première muraille, et qu’elle était flanquée d’un beffroi.

 

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

 

 

Le Roi d'Angleterre reconnaît le marché de Peyrehorade

En 1358, pour le remercier de la participation de ses arcbalétriers au combat de Poitiers - Nous sommes à ce moment-là en pleine Guerre de Cent Ans et l'Aquitaine se trouve dans le camp des Plantagenet - Édouard III dit Plantagenet, petit-fils de Philippe le Bel et roi d’Angleterre, octroie à Arnaud Raimond V une charte de reconnaissance du marché de Peyrehorade. Cet acte royal ne fait qu’entériner la place commerciale orthoise, mais va asseoir une notoriété qui ne sera plus vraiment remise en cause.

 

 

“Édouard, par la grâce de Dieu, roi d’Angleterre et de France, seigneur d’Irlande, présente son salut à tous [ses…] fidèles établis en notre duché d’Aquitaine. Sachez que nous avons concédé […] par notre charte que voici à notre cher et fidèle  Arnaud Rraimond, vicomte d’Orthe et à ses successeurs, l’autorisation perpétuelle de tenir un marché, chaque semaine, le jour du samedi, en sa ville de Peyrehorade, dans notre duché d’Aquitaine […]
Fait à Westminster le 1er avril 1358, par nous, Roi.”

 

Une ville populeuse où se fait prospère commerce…

En 1489, nous sommes rentrés sous domination française et le roi Charles VII, par lettres patentes, conforte le vicomte dans ses droits de tenir un marché par semaine et deux foires par an :
“[…] Permettons à Pierre d’Aspremont de choisir et élire au dit lieu de Pierre forade, lieu et place pour seoir et tenir les dites foires et marché, en elle, se faire construire, bâtir et édifier une halle avec loge, établir  bancs, sellés [sic] et autres choses convenables nécessaires pour vendre, détailler et distribuer les dites denrées et marchandises […]”


À la fin du XVe siècle, “la ville est populeuse à foison et homes riches, mercantiers, ouvriants, orfévriants et gens estrangès car dans le loc siedant en marches frontières et à proche de mer, se fait prospère commerce de toutes marchandises, de Catelogne, de Languedoc, Biarn, Tolose, Navarre de France et d’Angleterre, vire et reviren déu port et ciuté de Bayonne.

 

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway


La ville a grandi hors de sa première enceinte, les marchands se sont avancés sur le faubourg. Une seconde enceinte enserre maintenant ce “bari”. Des marchands juifs portugais sont venus au XVIIe et XVIIIe siècles, insuflant à l’économie locale une belle envolée. De tous les coins de France, des marchands convergent vers notre place commerciale. En témoigne cet acte de baptême, consigné en 1737, par le vicaire Pierre Bluse : “Le 14, est née Anne Julien, fille légitime de Guilhaume et Jeanne […] Morgain, marhands de Mez en Lorraine, et a été baptisée. Parrain Pierre Hartoit de Nantes en Bretagne ; marraine Anne d’Ambrun, de Digeons en Bourgogne, les tous marchans en passant par Peyrehorade, requis à signer, ont dit ne savoir, présens les sous signés.
Blaize Vicaire
[…] et Bordes, Saintamon.


peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

Maquignonnages…

De chicanes en procès avec les “despotes Daspremont, qui avaient juré une haine éternelle à tous ceux qui n’étaient pas de leur avis”, nous arrivons à la Révolution, en prétendant que le ci-devant vicomtes ont usurpé les lieux où sont bâties la halle aux “bleds” et celle “au lin et aux sabots”. Après avoir aboli les privilèges dont ils jouissaient : coutume, hallage ([de halle], havage et cohue, la loi leur fait obligation d’aliéner ou de vendre leurs halles à la commune. Madame de Montréal, dernière vicomtesse, protestant de son bon droit, hérité de ses ancêtres, choisit de louer les bâtiments que la commune trouve plus d’avantages à acheter.

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

Les fardiers Dussarrat devant la halle "aux bleds" (Halle aux grains)

au début du XXe siècle

Lorsqu’en 1792, Luce Antoinette d’Aspremont émigre, ses biens appartiennent désormais à la Nation. Le sieur Bordenave qui est membre de l’assemblée communale, fait l’acquisition de la “La Salle” et des deux halles qu’il revendra, en 1804, à la commune. Mais, dès 1801, les marchés débordent dans les rues et le maire doit intervenir auprès du Sous-Préfet pour que “les marchands [qui] sont dans les rues, transportent leurs boutiques sur la place derrière la ville, lieu indiqué par la municipalité pour y tenir le marché [article 2]“.

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

Le plan de 1806 nous présente l’ensemble: une vaste cour fermée, au nord par la “Maison commune”, à l’ouest et à l’est par les deux halles. La dernière n’est séparée du beffroi que par une boutique. L’accès se fait par la “Rue de la Bièle”, au sud, deux passages de chaque côté des boutiques qui ferment la cour sur la Rue de La Bièle, permettent d’atteindre la place du marché. Au XIXe siècle, à quelques mètres des vieux bâtiments, à l’angle des rues Lembarry et du Vieux Port, une troisième halle est réservée aux étoffes. Vers le milieu du siècle, une restauration urgente s’impose. La grande nouveauté du moment est l’introduction à Paris, puis en province, des halles “de fer”. En 1865, nous aurons les nôtres, celle “aux bleds” et celle “au lin et aux sabots”, à gauche et à droite de l’hôtel de ville qui se construit sur cette maison de “La Salle”. Celle que les Peyrehoradais de la fin du XXe siècle ont en mémoire est “la halle aux grains”, qui n’est autre que la petite halle “aux bleds”, agrandie en 1892 sur la largeur de la cour. Les marchés furent organisés avec des droits de plaçage et de stationnement, fixés tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Les Arrêtés de 1903 et 1924 témoignent de l’importance du marché au siècle dernier.

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

Ci-dessus, le marché sous la "Halle de Fer" (anc. Halle aux bleds).

Ci-dessous, le Marché au Bestiaux au Sablot au début du XXe siècle

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

 

En 1898, le marché de Peyrehorade se tient le mercredi[1] et il y a deux foires qui durent deux jours chacune. L’une se tient à partir du dernier mercredi de mai et l’autre à partir du dernier mercredi d’octobre. Si de nos jours, le marché au bétail et ces deux foires sont rangés au chapitre des souvenirs ranimés chaque année lors du “comice” qui se tient au Sablot, le marché de Peyrehorade - “Lou Marcat de Peyrehourade” - n’est pourtant pas près de mourir.

 

 

Ci-contre et ci-après,

aménagé, aseptisé et moderne,

le marché "au gras".

Plus bas, la Halle aux Étoffes
au moment de sa démolition en 1925
Coll. Bernès

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

 

La Halle aux Grains, après avoir vu danser les Peyrehoradais(es) au son de l’orchestre de Larroque, dit “paje binte quaote”, a cédé le pas au marché au gras, surplombé au premier étage par le Cinéma Rex.


La Halle au lin et aux sabots, devenue remise, est rentrée dans le marché couvert remodelé en 1954, puis en 1991, dépossédant l’Hôtel de ville de sa cour.

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway


La Halle aux étoffes a été démolie et remplacée, en 1927, par le second hôtel des Postes.

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

Deux marchés forains perdurent, colonisant les places Aristide Briand et Nauton Truquez. Le premier est descendu à la conquête de la rue Amédée Labarthe et pousse même ses tentacules dans le Sablot.

 

 

 

Lou "péga" de Cagnotte

que l'on trouvait au marché, place Nauton Truquez

Et des Commerces…

Cet annuaire de 1921 nous donne des indications précieuses sur les divers commerces qui animent notre canton. Nous reporterons dans la page de chacune des communes concernées la présentation de ces commerces. Ci-après nous relevons ceux de Peyrehorade après une rapide présentation du lieu :
Peyrehorade , à 22 km de Dax, 74 de Mont de Marsan. 2578 habitants - 1611 hectares - Sol argilo-calcaire, roches tendres - PTT.

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

Aubergistes : Lesgourgues Auguste, Lartigue, Sorhouet, Loubet, Ibarruty, Dufau, Darraspen, Darrassen, Barets, Azères, Picau, Lescastreyres.
Bouchers : Eugène Lesgourgues, Bartouilh, Datcharry, René Lesgourgues.
Boulangers : Lesgourgues fils, Mauriacq, Lesgourgues père, Darricau, Datcharry.
Bourreliers selliers : Hougues, Labarthe, Lemoine.
Bazars : Lassalle-Calès, Pujo.
Bains : Dussarrat ( au château ).
Cafetiers : Dupaya, Dabadie, Tacher, Veuve Lavielle, Bancon, Peyroux, Lesgourgues.
Carrossiers : Lesgourgues, Lescoulier, Picau.
Charcutiers : F. Lesgourgues, G. Bartouilh.

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

Ci-dessus, la Charcuterie LESGOURGUES, dans la rue Lembarry, au 25.

Charpentiers : Cazaux, Camfrancq, Houeye, Laborde.
Charrons : Picau, Lesgourgues.
Coiffeurs : Poisson, Camy, Moras, Veuve Sarrailh, palette.
Chaudronnier : Joseph Serre.
Camionneurs : Dussarrat, Lahet, Dasquet.
Cycles : Dortignacq, Robert Lanusse, Garans, Dortignacq Jeune, Récalde, Dumas.
Cordonniers : Suhubiette, Tachoires, Lapeyre.

Draps : Lataillade, Lataste Jeune, Gauvin, les Sœurs Carvailho.
Débitants de tabacs : Bidan, Testevin, E. Sallenave, Lafargue, Veuve Discazaux.
Engrais chimiques : Lesgourgues, Darrigole, Lassalle, Dufau.
Épiciers-Merciers : Minard, Hayet, Sallenave, Dhospital, Testevin, Labeyrie, Cadaugade, Veuve Lafargue, Dieudé, Dufau, Domercq, Balesta, veuve Planté, Savy, Jeanne Lavielle.
Eaux gazeuses : Dabadie, Lesgourgues, Paulin.
Fabrique de chocolat : Dhospital.
Forgerons : Lescoulier, Laborde, Truquez.

 

 

 

Ci-contre,

dans la Rue Alsace Lorraine,

la fabrique de sandales

de William Edward BARTLET


peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

Ci-dessus, à la Grande Épicerie Parisienne Cadaugade, en 1915, un personnel nombreux et essentiellement féminin pour accueillir le chaland.
Ci-dessous, devant la Boucherie DATCHARRY, à la Rue Lembarry,

en 1912, devant son père, Célestin encore enfant.

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

Grainetiers : Lesgourgues, Guilhem, Veuve Cazères, Hou, Dufau, Lassalle.

Grains :  Narbonne, Jean Lesgourgues, E. Peyroux.
Garages automobiles : Dupaya, Daniel Marchand.
Horlogers :  Lafargue, I. Sallenave.
Hôtels : Bancon, Henri Lesgourgues.
Imprimerie : Teyssier.
Librairies : Discazeaux, Hayet.
Liquoristes : Dabadie, Lesgourgues.
Maîtres maçons : Lavielle, Picot, Castagnet.
Maréchaux ferrants : Dutauzia, Lamerenx.
Minoterie : Larran frères.
Menuisiers :  Rémy Lanusse, Robert Lanusse, Guigue, Dupouy, Poisson, Sangla.

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

 

Médecins : Lafargue, Bernès-Lasserre, Cantin.
Notaire : Sallebert.
Pâtissiers : Lamarche, Mazzini, Dussarrat.
Peintre : Séris.
Pharmaciens :  Molas, Mendiondo.
Plâtriers : Ferret, Novion.
Quincailliers : Darridole, Lageste, Minard, Guigue.
Sabotiers : Cibé, Larroque,  Bonnet, Lesgourgues.
Sages-femmes : Laborde, H. Dumartin.
Serruriers : Laborde, Truquez.
Tailleurs : Cavier, Daugé père, Gauyacq, Descazeaux.
Vins en gros : Jean Lesgourgues,  Édouard Dabadie.
Zingueurs : Euphrasie, Labache.
Voituriers : Labiscarre, Badets.

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, absinthe, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

 

PEYREHOURADE (extrait)

par Isidore SALLES

(1800 - 1900)

 

"Tout qu'apère l'œlh dou passan

Et le porte de Bibensan

Dap le bère plaque dàurade ;

Et l'endret noumat restàuran

Oun Labastie, en abit blan,

Hey bibe tout Peyrehourade !"

 

 

Tout appelle l'œil :/ Et la porte de Vivensang [notaire]/Avec la belle plaque dorée/ Et l'endroit nommé restaurant/ Où Labastie en habit blanc/ Fait vivre tout Peyrehorade.

 

C'est à boire…

Jusqu’au milieu du XXe siècle et le lancement des grandes campagnes contre l’alcoolisme, une constante de la société aura été  la prolifération des lieux où sont proposés repas et ( surtout ) boissons. Pas le moindre hameau où quelque maison ne propose de servir contre argent sonnant et trébuchant, les surplus de la récolte de vin familiale. Les estaminets, les auberges et les cafés sont aussi autant de lieux de vie sociale avant que l’avènement télévisuel ne vienne cloîtrer les citoyens dans leurs murs.
Peyrehorade ne déroge nullement à la règle. Un état des lieux établi en 1858 nous le démontre aisément.

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

 

La ville à ce moment-là ne compte pas moins de quatre hôtels qui accueillent les voyageurs : Hippolyte Labaste, Harrimendy, celui de la Veuve Labarthe et celui de Lafond père.

On trouve aussi un choix étendu de cabarets où l’on sert essentiellement des boissons : chez Barbat Boche, Salvat Cazenave, la Veuve Castaing, la Veuve Chapuis, Cussac, Decaup, Daix, Desquerre, Discazeaux, Discazaux, Discazaux “au Fourré”, Ducaup à Leslanottes, Fayet, Jean Fayet, Lacroix, Élisa Larrouy, Laulom, Lavielle, Lafond, Lesgourgues, Lissarague, Nozères, Maye, Mothe-Lacroix à Couticq, Saucès, Soulé, Testevin épicier, Pierre Tranchard, Truquez à Hayedot et Vergez.
Cinq cafés aussi ; ceux de Bidoret, Despouys, Numa Getten, Martin Lajus et Marie Rigolaine qui tient le Cercle républicain.

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

Enfin, à cette liste se rajoutent nombre de débits de boissons où chacun peut s’approvisionner : Benzin, André CasenaveClouzet, Dumas, Dumas Cadet et Dumas Louis, Durand, Getten, Ferdinand Getten, Labadie, Lafourcade épicier, Lanusse Cadet, Lapeyre, la Veuve Lavielle, Lissague, Lugan, la Veuve Peyré et Sallenave.
Nul ne pourra dire qu’il est mort de soif à Peyrehorade !

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

Maurice BAZUS, de Saint Lon les Mines, a monté son entreprise de transports. Comme le montre le document ci-contre, à la fin des années 1940, il a un emplacement réservé pour stationner sur le foirail de Peyrehorade, les jours de marché.

Maurice BAZUS, de Saint Lon les Mines, a monté son entreprise de transports. Comme le montre le document ci-contre, à la fin des années 1940, il a un emplacement réservé pour stationner sur le foirail de Peyrehorade, les jours de marché.

Maurice BAZUS, de Saint Lon les Mines, a monté son entreprise de transports. Comme le montre le document ci-contre, à la fin des années 1940, il a un emplacement réservé pour stationner sur le foirail de Peyrehorade, les jours de marché.

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

Le Marché aux Porcs du Sablot

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

Du marché au porcs, construit en 1951 en béton armé, à l'extrémité est de la place du Sablot, les stalles et couloirs d'origine (ci-dessus) qui permettaient de parquer et séparer les bêtes, ont disparu. Et si la "bascule" qui servait à peser les animaux subsiste aujourd'hui (ci-contre), l'emplacement s'est vidé de ses porcs et de leurs enclos, des placiers qui affichaient la "mercuriale", pour laisser la place aux joueurs de pétanque de l'association La Boule d'Aspremont (ci-dessous). Et retrouve parfois une occupation animale au passage de quelque chien…

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway

 

Ci-dessus

  Au début du XXe siècle, l'organisation du marché aux cochons est plus sommaire.

Mais, apparemment

pas moins tranquille…

 

Carte postale

Collection Patrice LABORDE

www.so-genealogie.fr

 

 

 

Ci-contre

  Le marché aux veaux

 

Le Bottin, un aperçu de l'économie peyrehoradaise en 1944

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway, bo

Peyrehorade fait sa promotion dans le tout début des années 50

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway, bo
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway, bo
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway, bo
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway, bo
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, buffalo bill, sablot, igaas, nauton truquez

C'est "l'auscultation" de la photographie de groupe d'un mariage, signée Albert, photographe à Dax, qui nous fournit ce détail de la vie locale.

En effet, la photo est prise devant une construction en briques qui est, selon toute vraisemblance, la dépendance qui jouxte le bâtiment abritant la mairie et l'école de  Cagnotte.

Et c'est sur ce bâtiment qu'on été apposées de monumentales affiches de la tournée fameuse du célèbre Buffalo Bill, décimeur de bisons et pourfendeur de peaux rouges !

C'est donc le 12 octobre 1927, et pour un seul soir, que le grand cirque de William Cody plantera ses châpiteaux dans la capitale du Pays d'Orthe.

La tentation était grande de se laisser emporter par la Grande Chevauchée…

 

Mais la réalité est plus prosaïque. En 1927, Buffalo Bill (1846-1917) a quitté notre monde pour de plus célestes prairies depuis déjà dix ans.

Le Buffalo Bill's Wild West Show n'a fait que deux tournées en France. Lors de la première en 1889, il ne se produit qu'à Paris, Lyon et Marseille. Pour la seconde, en 1905-1906, ce sont cent vingt villes françaises qui accueillent l'impressionnant déploiement d'hommes et de matériel de la tournée. Le tout sillonne la France à bord d'un train qui ne fait pas moins d'un kilomètre de long !

Parmi tout ce matériel, des quantités d'affiches annonçant le spectacle. Il en restera tout un stock que la ménagerie Bouglione rachètera très opportunément. C'est donc en produisant une copie de la revue américaine que la maison Bouglione va construire sa renommée.

Et les affiches seront encore utilisées longtemps. Ce sont elles qui sont apposées sur les murs de notre canton en cette année 1927.


Sincères mercis à Lucienne MONTERRAT de Œyreluy pour nous avoir aimablement communiqué cette photo de mariage si particulière et à Michel DOMAIN d'Orléans qui, par ses précisions nous a remis dans le chemin de la vérité…

 

Ci-dessous, les installations de la tournée Buffalo Bill au debut

du XXe siècle sur la place des Quinconces à Bordeaux.

 

peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway
peyrehorade, orthe, landes, aquitaine, dax, gave, adour, arthous, cagnotte, sorde, pardies, saumon, alose aspremont, montreal, diane, st martin, quai du roc, sablot, igaas, nauton truquez, tramway